Dispositifs d'aides financières pour la rénovation

 

 

Tout ces dispositifs sont soumis à des conditions qui peuvent varier : de ressources et/ou de critères d'éligibilité du logement ou des travaux engagés. Les informations qui suivent sont un rapide tour des principaux dispositifs. Avant de lancer des travaux, nous vous conseillons de vous mettre en relation avec les différents organismes qui gérent ses dispositifs d'aides financières pour la rénovation.

 

 

Les certificats d'economie d'énergie (CEE)

Mis en place par le gouvernement dès 2005 pour favoriser la maîtrise de la demande énergétique, le dispositif des CEE est un système qui oblige les fournisseurs d’énergie et les distributeurs de carburant (les obligés) à inciter les consommateurs à réaliser des travaux de rénovation énergétique. En échange de ces travaux, les ménages perçoivent une prime, selon leur niveau de revenus, tandis que les obligés remettent à l’Etat la preuve de leur engagement sous forme de certificats d’économies d’énergie. En 2019, la démarche pour l’isolation des combles et planchers bas a eu pour objectif de « booster » les CEE et le volume de travaux réalisés. Ainsi pour les foyers les plus modestes, vous pouvez même bénéficier de l'isolation des combles perdues, du plancher bas et des murs (par l'intérieur) pour 1€.

 

Pour tous renseignements, contactez nous !!!

 

 

MaPrimeRénov'

Les modalités de MaPrimeRénov’ en 2021

Les bénéficiaires de MaPrimeRénov' se limitaient auparavant aux ménages les plus modestes. En 2021, le dispositif devient accessible à tous les propriétaires dont le logement a plus de deux ans, copropriétaires ou propriétaires bailleurs.

La prime est destinée à financer des travaux de rénovation énergétique comme l’isolation, le chauffage et la ventilation avec un objectif : transformer les logements considérés comme des passoires thermiques, c’est-à-dire dont l’indice de performance énergétique est F ou G. Par ailleurs, les travaux faisant atteindre les indices A ou B donneront accès à un bonus Bâtiment basse consommation (BBC).

La demande de prime s’effectue directement en ligne sur le site qui lui est dédié. La création d’un compte est tout d’abord requise, avant d’indiquer les revenus ou le type de travaux envisagé. Avant de vous lancer dans la démarche, il est possible de vérifier le montant auquel vous avez droit à l’aide du simulateur Simul’Aides. Ce dernier pourra également vous indiquer d’autres aides cumulables avec MaPrimeRénov’, les aides d’Action logement notamment.

 

Une catégorie attribuée en fonction des revenus

Bleu, Jaune, Violet et Rose sont les 4 catégories définies par le gouvernement en fonction du revenu fiscal de référence. Identifier sa catégorie permet ensuite de se reporter au tableau adapté. Un barème particulier s’applique pour les personnes qui résident en Île-de-France.

 

Le montant de la prime déterminé par la catégorie

Le montant de la prime varie en fonction de la catégorie attribuée et donc des revenus du foyer. Les ménages disposant de moyens plus modestes obtiendront une aide supérieure à celle des ménages plus aisés. Cependant, ces derniers ne seront plus lésés et pourront tout de même y prétendre. Le détail des montants en fonction des travaux et de la catégorie est indiqué ci-dessous :

Bon à savoir : Les travaux d’isolation des combles perdus et des planchers bas, déjà couverts par les Certificats Economies d'Energie(CEE) et le dispositif « Coup de pouce isolation », ne sont pas éligibles à MaPrimeRénov’.

 

Pour les foyers les plus modestes, l'aide peut aller jusqu'à 90 % du montant du devis, puis elle descend à 75%, 60% et à 40% pour les ménages les plus aisés*.

Ma Prime Renov est cumulable avec d'autres dispositifs d'aides existants mais son montant est plafonné à 20 000€ par logement , sur une période de 5 ans.

 

Pour tous renseignements, contactez nous !!!

Les aides de l'Agence Nationale de l'Amelioration de l'Habitat (ANAH)

Habiter Mieux sérénité

 

Habiter Mieux sérénité, c’est un accompagnement conseil et une aide financière pour accompagner les ménages aux ressources "modestes" dans leur projet de rénovation énergétique globale de leur logement. Habiter Mieux sérénité concerne tous les travaux permettant un gain énergétique d’au moins 35%. Le financement est proportionnel au montant de vos travaux.

 

Le montant de votre aide :

Si vous vous situez dans la catégorie "ressources très modestes" :

  • 50 % du montant total des travaux HT. L’aide Habiter Mieux sérénité est de 15 000 € maximum.
  • + la prime Habiter Mieux : 10 % du montant total des travaux HT, dans la limite de 3000 €.

Si vous vous situez dans la catégorie "ressources modestes" :

  • 35 % du montant total des travaux HT. L’aide Habiter Mieux sérénité est de 10 500 € maximum.
  • + la prime Habiter Mieux : 10 % du montant total des travaux HT, dans la limite de 2 000 €.

Vous pouvez également bénéficier de deux bonus cumulables :

  • Un bonus sortie de passoire thermique de 1 500 € en complément pour les logements les plus énergivores dont l’étiquette énergétique avant travaux est F ou G, et dont l’étiquette après travaux est E ou mieux.
  • Un bonus BBC de 1 500 € en complément pour les logements dont l’étiquette énergétique après travaux est A ou B.

Il existes d'autres dipositifs d'aides permettant de financer des travaux d'adaptation du logement au vieillissement, mais aussi des aides pour les propriétaires bailleurs (pour permettre la rénovation energétique des logements locatifs).

 

Les aides Anah sont cumullables avec d'autres aides que peuvent octroyer certaines Communautés d'Agglomérations, ou la Région.

 

Pour tous renseignements, contactez nous !!!

 

 

Action Logement

Aide Suspendu par Action Logement (budget épuisé)

CONDITIONS POUR BÉNÉFICIER DE L’AIDE À LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

 

Cette aide peut monter jusqu'à 15000€ pour les propriétaires bailleurs et 20 000€ pour les propriétaires occupants.Cependant certaines conditions sont à remplir :

  • Vos revenus ou ceux de votre locataire sont inférieurs aux plafonds de ressources des ménages à revenus modestes (plus d’informations dans la fiche produit).
  • Votre logement est situé en zone B2 ou C ou dans une commune du programme Action cœur de ville.
  • Le logement est votre résidence principale ou celle de votre locataire.

 

DES TRAVAUX POUR AMÉLIORER LE CONFORT ÉNERGÉTIQUE DE VOTRE LOGEMENT

 

Pour bénéficier de l'aide, vos travaux doivent porter sur : 

  • l'isolation thermique (des murs, planchers et combles) 
  • le remplacement d'un système de chauffage
  • la pose d'un équipement de chauffage ou d'eau chaude par une source d'énergie renouvelable 

L'aide financera en priorité l'isolation thermique. Si celle-ci n'est pas jugée nécessaire par le diagnostic technique, l'aide portera alors sur : 

  • le remplacement du système de chauffage
  • et/ou la pose d'un équipement de chauffage ou d'eau chaude utilisant une source d'énergie renouvelable 

Pour vous assurer qualité et efficacité, vos travaux de rénovation énergétique sont à réaliser par un professionnel avec le label RGE et ils incluent obligatoirement l'intervention d'un opérateur d'Assistance à Maitrise d'Ouvrage (AMO). 

 

VOIR PLUS GRAND POUR VOS TRAVAUX DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

 

Et si votre projet de travaux dépasse le montant de notre aide ?

Bénéficiez d’un prêt complémentaire : jusqu’à 30 000 € au taux nominal annuel de 1 % (hors assurance facultative) pour financer le reste de vos travaux de rénovation énergétique et vos autres travaux de réhabilitation.

Ce prêt est indissociable de la subvention et vous devez en faire la demande en même temps.

Exemple de remboursement hors assurance facultative : pour un prêt amortissable d’un montant de 30 000 €, remboursable en 240 mois (20 ans), au taux nominal annuel débiteur fixe de 1 %, soit une TAEG de 1,00 %, remboursement de 240 mensualités de 137,97 €, soit un montant total dû de 33 112,80 €.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

 

Pour tous renseignements, faites la simulation.

 

 

L'Eco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) est un prêt à taux d’intérêt nul permettant de financer des travaux d’économie d’énergie de son logement.
 
Ce dispositif prorogé jusqu'en 2021, s’adresse à tous les propriétaires qu’ils soient occupants ou bailleurs. Depuis le 1er juillet 2019, pour en bénéficier il suffit que la résidence principale ait été achevée depuis plus de 2 ans

Il s’adresse à tous les propriétaires qui désirent réaliser des travaux de rénovation énergétique au sein de leur habitation principale, qu’ils l’habitent ou la mettent en location, et ce sans conditions de ressources.

 
L’éco-prêt à taux zéro était censé arriver à échéance fin 2018. Mais depuis le 1er juillet 2019, en application de la loi de finances pour 2019, les conditions d'application de l'éco-PTZ sont modifiées comme suit :
 
  • extension à tous les logements achevés depuis plus de 2 ans ;
  • extension à tous les travaux d'isolation des planchers bas ;
  • uniformisation de la durée d'emprunt à 15 ans pour tous les éco-prêts ;
  • cumul entre un 1er éco-prêt et un éco-prêt complémentaire dans un délai porté à 5 ans ;
  • le « bouquet de travaux » n’est plus obligatoire.
 
Le montant maximal d’Eco-PTZ accordé par logement dépend :
  • du type de travaux (isolation thermique, performance énergétique globale, assainissement non collectif).
  • du nombre de travaux engagés
  • s’il est souscrit en éco-prêt individuel ou en éco-prêt copropriété.

 
Même si le plafond maximal d’un éco-PTZ reste fixé à 30 000 € par logement, l’éco-PTZ est plafonné à :

  • 15 000 € (contre 10 000 € auparavant), pour la réalisation d’une seule catégorie de travaux éligibles au dispositif, sauf pour les parois vitrées et portes ;
  • 7 000 € en cas de travaux d’isolation thermique des parois vitrées - à la condition que les matériaux utilisés viennent remplacer les parois en simple vitrage - et des portes donnant sur l’extérieur ;
  • 25 000 € (contre 20 000 € auparavant) pour les travaux comportant deux, et seulement deux, des sept actions du bouquet de travaux ;
  • 30 000 € pour les travaux comportant au moins trois des sept actions ;
  • 20 000 € pour les travaux effectués dans le cadre du programme « Habiter mieux » financé par l’Agence nationale de l’habitat ;
  • 30 000 € pour les travaux permettant d’atteindre une performance énergétique globale minimale ;
  • 10 000 € pour les travaux de réhabilitation de système d’assainissement non collectif.

 

Pour tous renseignements, contactez nous !!!

 

Showroom

Iso Rénovation
79 rue de Domfront
61100 Flers

 

Téléphone : 02 33 65 20 69

Email : contact@iso-renovation.fr

Nouveautés

Decouvrez notre nouvelle gamme de Pergolas pour profiter au maximum de vos extérieurs !!!